vendredi 30 septembre 2016

Le coup de coeur de Jean-Michel...

 ... pour son blog, ma fabrique de Polar



J’avais naguère apprécié « Le jeu de l’assassin » et j’ai retrouvé avec plaisir l’écriture de Nils Barrellon dans une histoire totalement différente qui, traversant plusieurs générations de Juifs allemands, nous propose une intrigue originale, savamment construite, distillant un suspense qui va crescendo jusqu’au dénouement inattendu, original et bluffant. Des personnages attachants et bien campés, une intrigue ciselée à la manière d’un orfèvre et une belle écriture font de ce roman une réussite. Au-delà du polar, Nils Barrellon délivre un joli pied de nez à l’Histoire. Pour reprendre une formule chère à un autre éditeur, « La lettre et le peigne » est un roman policier mais pas que… A déguster sans modération…


mardi 27 septembre 2016

Gros coup de coeur pour La lettre et le Peigne...

...de Thierry pour son blog Sang Noir

Avril 1945.
C'est dans un Berlin à l'agonie, étouffé sous le bruit de nouvelles bottes...celles de l'Armée russe, que tout va commencer.
Et l'auteur de nous embarquer dans une histoire haletante où nous allons courir après le dénouement, à bout de souffle, de Berlin à Paris en passant par un pan de l'Histoire de la RDA, ex Allemagne de l'Est.
C'est un livre que l'on ne lachera pas, que l'on va lire jusqu'au bout, fébrile, impatient et sans relache.
L'auteur gagne le pari de tenir sa promesse du prologue pour notre plus grand bonheur de lecteur.
L'histoire (l'Histoire) que nous raconte Nils Barrellon (auteur que je découvre) est rondement menée, tambours battants et sans fausse note.
Un gros coup de cœur pour moi. Cher lecteur empressé sachez que la curiosité n'est pas un vilain défaut. Je ne vais pas vous dévoiler l'intrigue, vous présenter les personnages, non, rien de rien.
Les yeux fermés je vous recommande ce livre.
Faites-moi confiance.
Encore une belle recrue chez Jigal !